Asked • 04/17/19

Donc voilà pourquoi votre finale est muette?

Spontanément, je prononce *donc* [dɔ̃k], c'est-à-dire avec le `c` final non muet. Je n'arrive pas à trouver un exemple de phrase où le `c` de donc est clairement muet, en fait.Pourtant les dictionnaires donnent les deux prononciations. Le [Trésor de la langue française](http://www.cnrtl.fr/definition/donc) dit «par élision, devant consonne, [dɔ ̃]», puis précise que c'est plus compliqué que ça, mais les cas d'élision me semblent tous contraires à mon idiolecte.Est-ce qu'il y a des variations régionales ou sociales sur la prononciation de *donc*? Est-ce corrélé à la prononciation de [*cinq*](http://www.cnrtl.fr/definition/cinq), ce que le TLF semble suggérer?Quelle est l'évolution historique? On écrivait autrefois *don(c)que(s)*, donc l'élision est un phénomène moderne. Est-ce un phénomène récent? Est-elle encore en progression?

1 Expert Answer

By:

Jay D. answered • 04/28/19

Tutor
New to Wyzant

Undergraduate Honors Student Majoring in French Secondary Ed.

Still looking for help? Get the right answer, fast.

Ask a question for free

Get a free answer to a quick problem.
Most questions answered within 4 hours.

OR

Find an Online Tutor Now

Choose an expert and meet online. No packages or subscriptions, pay only for the time you need.